Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Huitième partie: Honda CB 500 X, ma petite Africa Twin - Révision des 24 000 kilomètres

Index de l'article

 

 

12 mai 2020. 24 000 kilomètres. Déjà! Heureusement qu'il y a eu deux mois complets de confinement sans rouler....

Par chance, la moto nécessite une révision tous les 12 000 kilomètres seulement.

Elle a donc eu droit à un passage à l'atelier de ma concession.

En plus de la révision programmée par Honda, il a été nécessaire de changer le pneu arrière. Il a donc parcouru 14 000 kilomètres.

Honnêtement, je m'attendais à une plus grande  longévité avec ce Bridgestone qui avait remplacé le Dunlop d'origine. Mais il est vrai que j'ai effectué une très grosse partie du kilométrage sur des routes de montagne plus abrasives. Les pneus y sont plus sollicités et cela explique sûrement ce résultat malgré tout correct. J'étais habitué sur mes Transalp 600 à effectuer 20 000 kilomètres au moins (jusqu'à 25 000 kilomètres) avec le pneu arrière (Michelin Anakee). Il est vrai que la Bridgestone A 41 est un pneu excellent qui permet bien des fantaisies sur les routes sinueuses, ce qui suppose une gomme relativement tendre pour parvenir à de telles performances. J'ai noté en outre que, même en fin de vie, le pneu ne présentait pas de réactions particulières, signe d'une usure régulière. C'est peut-être l'avantage d'une moto plutôt légère moins sensible qu'un grosse machine à l'usure des pneus. Je pense aussi que l'utilisation régulière de ma moto sur des routes sinueuses a permis d'éviter une usure à plat, d'autant que je surveille très régulièrement la pression des pneus. 

Il a également fallu changer les plaquettes de frein avant. Je ne suis pas un gros freineur mais, en 24 000 kilomètres, j'ai franchi un nombre incalculable de cols. Et quand on est arrivé au sommet d'un col, il faut bien le redescendre et solliciter les freins! Je considère que, compte tenu de ces conditions de roulage particulières, la durée des plaquettes de frein est satisfaisante.

Sinon, RAS. Aucun jeu aux soupapes. Bougies sans usure particulière.

Visuellement, la moto a bien vieilli.

Il n'y a plus qu'à poursuivre la route ensemble pour vraiment tester la longévité de ma CB 500 X. C'est bien parti avec 800 kilomètres supplémentaires en une semaine....  

 

 

 

 

 

 

A suivre....