Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Huitième partie: Honda CB 500 X, ma petite Africa Twin - Les équipements installés sur ma Honda CB 500 X

Index de l'article

 

 

 

Comme beaucoup de motards, j'ai peu à peu acheté des équipements pour ma CB 500 X afin qu'elle réponde à mes attentes.

 

Béquille centrale. Accessoire commandé en même temps que la moto car indispensable pour moi. Au quotidien, il me permet de garer ma moto dans un espace plus réduit et comme le garage familial n'est pas très grand.... La moto est facile à béquiller et même un peu plus depuis que j'ai dû opter pour un modèle de SW Motech car la béquille Honda n'était pas compatible avec le sabot de protection de la marque allemande.

 

 

Graisseur de chaîne Scottoiler. Installé dès l'arrivée de la moto chez mon concessionnaire, je loue les bienfaits de cet accessoire. Plus de chaîne à graisser, il faut juste remplir, après quelques milliers de kilomètres, le petit réservoir contenant l'huile. La chaîne est toujours très légèrement graissée et c'est très agréable quand on roule comme moi toute l'année. Au niveau de l'incidence de ce graisseur sur la longévité de la chaîne, j'attends encore avant de me prononcer, la moto n'ayant que 19 000 km.

Pare-mains. J'en avais sur mes quatre Transalp 600 successives et c'est un équipement peu coûteux qui m'est indispensable. Il assure une protection contre le vent, mais aussi contre la pluie, ce qui permet de garder ses gants au sec. Ceux qui se sont retrouvés avec des gants imbibés d'eau et au temps de séchage interminable comprendront pourquoi j'aime autant cet équipement. En outre, ils servent de support à mes manchons qui, ainsi, ne se plient pas sous l'effet du vent. Un excellent investissement pour la somme de 16 euros! ( Adresse du site d'achat )

 

Soufflets de fourche. Cela fait trente ans que je roule avec une fourche protégée par des soufflets. N'ayant jamais eu à changer de joints spis de fourche malgré des conditions de route parfois difficiles (poussière, sable), j'ai voulu poursuivre dans cette voie en protégeant la fourche de ma CB 500 X. J'ai pu mesurer que la fourche de la Royal Enfield Himalayan avait les mêmes diamètres en haut et en bas que celle de ma Honda. J'ai donc passé commande. Coût: 44,69 euros. Ils s'adaptent très bien à la Honda.

Poignées chauffantes. J'utilise des poignées chauffantes depuis 1984! A l'époque, c'étaient des sur-poignées fabriquées avec mon père car il n'y en avait pas de commercialisées. Equipement ô combien précieux quand on roule pendant la période hivernale mais devant être couplé avec des manchons pour offrir un véritable rempart contre le froid. J'ai opté pour celles proposées par Honda. Plus chères (mais j'ai eu une belle ristourne de la part de mon concessionnaire), elles ont l'avantage d'une commande au guidon (donc accessibles), chauffent très bien et montent rapidement en température; en outre, comme c'est un équipement constructeur, elles sont garanties 5 ans (j'ai choisi l'extension de garantie de 3 ans).

Sacoche de réservoir et anneau de fixation Givi. La sacoche de la marque italienne inspire confiance (j'ai choisi le modèle XSTREAM de 20 litres). Il est difficile de se prononcer sur sa durabilité après moins de 20 000 km mais la qualité semble bien présente. Le reproche que je fais concerne l'anneau de fixation qui repousse un peu trop en arrière ma sacoche de 20 litres. Mon ventre s'appuie sur cette dernière (je ne suis heureusement pas trop enveloppé) mais je me suis peu à peu habitué à cette caractéristique et je ne ressens plus la légère gêne que j'avais au début.

 

Prolongateur de garde-boue Ermax. Je trouvais que le garde-boue ne descendait pas suffisamment. Cet accessoire a permis de gagner 16 précieux centimètres et d'assurer une protection efficace contre les projections d'eau.

Sabot de protection SW Motech. L'absence de tout sabot sur ma moto me chagrinait. J'ai choisi celui de la marque allemande pour sa discrétion. Belle qualité de fabrication. Un bémol toutefois: fixé avec deux tubes métalliques, cela générait une résonance très désagréable dès le régime de ralenti. La solution rapide qui a été trouvée chez mon concessionnaire fut de mettre des "passe-câbles" en caoutchouc sur les quatre trous servant de passage aux vis de fixation pour absorber cette résonance et cela a été efficace, le bruit a disparu.

 

 

Je n'ai pas commandé autre chose. Le pare-brise d'origine (réglable en hauteur sur 4 centimètres) me protège suffisamment. J'hésite toutefois à commander un déflecteur pour limiter un peu plus les bruits d'air. Je n'ai pas opté pour l'équipement à la mode sur les trails, les protections latérales. Je me souviens m'être déjà posé la question sur la réelle utilité de cet accessoire quand j'ai eu ma première Transalp en 1993. J'ai du mal à me dire qu'une moto est destinée à tomber.... Et je ne suis pas certain de la réelle efficacité de ces tubes protecteurs qui, en outre, alourdissent la moto. De plus, d'après moi, ils peuvent s'avérer dangereux en cas de choc contre eux. Pas de phares d'appoint non plus; la puissance de l'éclairage me semble suffisante (il faut dire que je sors d'une Transalp 600 pas très performante dans ce domaine....).