Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Yamaha Ténéré, la fille du désert

Je garde un souvenir très fort de la première photo de la Yamaha 600 Ténéré publiée dans Moto Journal. Alors jeune motard, je vibrais devant les exploits des concurrents du Paris-Dakar qui, chaque année, partaient à l'assaut des pistes africaines. J'avais déjà une attirance pour ce continent si près de chez moi, mais si différent de ce que connaissais dans mon pays natal. 

Cette moto, avec son énorme réservoir, ses très grands débattements de suspensions, me promettaient des voyages au long cours. Derrière son nom, il y avait aussi une référence à cet endroit mythique, l'arbre du Ténéré. Cet acacia esseulé dans l'immense désert du Ténéré résonnait comme une victoire de la vie sur l'avancée inéluctable du désert. Malheureusement, il avait été arraché en 1973 par un camion avec à son bord un conducteur un brin distrait ou plutôt sévèrement éméché! Remplacé alors par une sculpture métallique.

Une moto portant un tel nom ne pouvait que générer du rêve dans ma tête de jeune motard. Mais cette 600 Ténéré n'était pas arrivée par hasard; elle était le fruit d'une longue histoire....