Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Huitième partie: Honda CB 500 X, ma petite Africa Twin - Bilan (marocain) des 140 000 kilomètres

Index de l'article

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 mai 2024. J'ai trouvé plus sympathique de faire le bilan des 140 000 kilomètres dans un pays où je viens de passer trois belles semaines avec ma moto.

C'est en effet juste avant de quitter ce Maroc toujours aussi accueillant que ma CB 500 X a franchi le cap.

Rien à dire, non pas sur le voyage qui mérite d'être relaté, mais sur la moto qui a assuré les 7000 kilomètres sans demander autre chose que le plein tous les 4-500 kilomètres. Je n'ai même pas eu à m'occuper de la chaîne qui totalise à ce jour 65 000 kilomètres! Aucun besoin de la retendre, ni de la graisser vu que j'ai le Scottoiler qui faisait son boulot. Dans les conditions les plus difficiles (piste), la chaîne a peu à peu pris la couleur marron-ocre puis, une fois revenu sur la route, l'intérieur a progressivement repris son aspect normal, bien huilé. Pour la partie extérieure, cela a mis un peu plus de temps mais, très vite, c'est l'ensemble de la transmission qui a retrouvé sa teinte habituelle. En fait, l'huile déversée au goutte à goutte est une huile filante qui a un pouvoir nettoyant à la différence des bombes dont le produit mélangé à la poussière et au sable constitue un mélange abrasif contre indiqué pour la longévité de la transmission. Bref, j'ai eu le plaisir de voir la chaîne de ma moto ne pas souffrir plus que cela des agressions extérieures. 

Quant à la moto, elle a fonctionné imperturbablement et, en outre, le deuxième totalisateur remis à zéro au moment du départ m'a annoncé une consommation moyenne de 2,9 litres/100 sur ces 7000 kilomètres parcourus (il faut rajouter généralement 0,2 litre pour correspondre à la consommation vérifiée). Belle performance quand on sait que j'avais en gros une cinquantaine de kilos de bagages (incluant les Touratech... et mon accordéon!) et que j'ai beaucoup fréquenté la montagne aussi bien en Espagne qu'au Maroc.

Par précaution, j'avais emmené les roulements de roue avant que mon concessionnaire m'avait prêtés ... et que je lui ai donc rendus.

Il n'y a plus qu'à poursuivre la route...

 

    

 

 

 

 

 

 

A suivre....