La Boxer Bike 654 Scrambler

En 1996, Moto Journal se rendait à Toulouse pour faire la connaissance d'une moto française, avec une origine italienne, la Boxer Bike 654 Scrambler.

 

Effectivement, Thierry Henriette, le patron de cette structure toulousaine avait demandé au styliste Glinn  Keer, de dessiner un scrambler sur une base d'Aprilia Pegaso.

Boxer Bike 654 Scrambler

Boxer Bike 654 Scrambler

Boxer Bike 654 Scrambler

Boxer Bike 654 Scrambler

Boxer Bike 654 Scrambler

 

Le scrambler, c'était cette moto née dans les années 60 aux Etats Unis. Elle était basée sur une routière affublée d'un échappement relevé et de pneus à crampons. C'était en fait l'ancêtre du trail qui lui a rapidement succédé et qui s'est rapidement imposé.

 

Cette idée de revenir au scrambler n'était pas mauvaise, vu que l'immense majorité des possesseurs de trails n'utilisait pas sa machine en dehors des routes.

En tout cas, elle m'avait bien plu, cette machine. Superbement finie, esthétique, elle démontrait, une fois de plus, que, en France, certains fourmillaient d'idées pour produire des motos originales.

Malheureusement, une fois de plus, le problème fut, semble-t-il, de passer de la phase de conception à celui de l'industrialisation puisque je n'ai plus entendu parlé de ce beau projet ..... jusqu'à ce mémorable Salon de la moto de Paris 1997 au cours duquel trois motos d'un tout nouveau constructeur, Voxan, furent présentées.

Dont un Scrambler, à la ligne évoquant irrésistiblement celle de cette Boxer Bike, mais avec une autre catégorie de moteur, un V-twin de 1000 cm3, produit en France de surcroît.

Voxan Scrambler