Honda NR 750, une merveille de technologie

En 1992, Honda commercialisa une moto que je qualifierais d’exceptionnelle dans sa technologie.



Sa particularité, en dehors d’un prix astronomique, c’était son moteur à quatre cylindres en V muni de pistons ovales et de huit soupapes par cylindre, disposition mécanique peu commune, vous en conviendrez !


Derrière cette moto unique, il y avait des années d’études qui avaient commencé à la fin des années 70 quand Honda avait décidé de revenir à la compétition avec une machine de Grand Prix. A l’époque, ce constructeur avait choisi la voie du quatre temps, qui faisait sa particularité face aux autres usines japonaises.

C’est pourquoi la moto de course qui fut présentée en 1979 possédait un moteur de ce type. Le problème qui s’était posé était le rendement plus faible d’un moteur quatre temps. La réglementation limitait le nombre de cylindres à quatre.

Il convenait donc d’augmenter les régime moteur mais aussi de parvenir à alimenter le moteur. La solution fut trouvée, il suffisait d’augmenter le nombre de soupapes et pour parvenir à loger toutes ces soupapes, le principe d’un piston ovale fut retenu.


Autant le dire, ce retour à la compétition se solda par un fiasco et cette Honda NR 500 ne parvint jamais à montrer sa compétitivité.

Les Anglais, un peu perfides, l'avaient surnommée la "Never Ready" .

Et Honda, pragmatique, construisit une nouvelle moto de Grand Prix en 1982, muni d’un moteur deux temps, comme tout le monde, avec toutefois une particularité, celle de n’avoir que trois cylindres. Qui, elle, se révéla très compétitive puisque, dès 1983, elle décrocha le titre mondial avec, à son guidon, un jeune pilote exceptionnel du nom de Freddie Spencer, au terme d’un duel homérique avec un autre grand Monsieur des Grands Prix, Kenny Roberts.


Mais, dans les bureaux d’études de Honda, les ingénieurs et techniciens ne baissèrent pas les bras pour autant et le travail sur ce moteur atypique fut poursuivi; de nombreux brevets furent déposés.


En 1987, si je me souviens bien, Une Honda muni d’un moteur à pistons ovales 750 cm3 participa même aux 24 heures du Mans  ce qui montrait bien que le premier constructeur mondial continuait activement ses recherches.


Enfin, en 1991, il y eut la présentation de cette NR 750, moto d’exception à la technologie impressionnante. Moto de prestige aussi puisque son prix de 375 000 francs, soit un peu plus de 57 000 euros ne la mettait pas à la portée de toutes les bourses.

 
Le 7 novembre 1991, Honda invitait une quinzaine de journalistes Européens à essayer cette moto exceptionnelle sur un circuit célèbre, le Paul Ricard. J’imagine l’état de surexcitation d’Eric Maurice, le représentant de Moto Journal, avant de prendre le guidon de cette moto hors normes.

Ce qui l’avait marqué, c’est que cette débauche de technologie avait débouché sur une moto somme toute facile à piloter, le journaliste regrettant même de ne pas avoir eu le loisir de l’essayer sur route ouverte ou en ville, compte tenu de son agilité, de la douceur de son embrayage et de sa boîte de vitesses, et la souplesse extrême du moteur!

Ce dernier faisait preuve d’une « progressivité ahurissante de 3000 à 15 000 tr/mn ». Compte tenu de l’absence totale de vibrations, l’essayeur indiquait qu’il était impossible d’estimer le régime moteur sans regarder le compte tours et qu’il en était de même pour la vitesse.


Au final, on retrouvait dans le comportement de cette moto la signature Honda, à savoir vendre des motos accessibles à tous les motards . Le fait que ce soit une moto exceptionnelle n’avait pas changé cet état d’esprit et le journaliste concluait en écrivant que ce moteur de 130 chevaux était aussi facile à maîtriser qu’une 125 automatique !


Dans ma région, un motard passionné s’est porté acquéreur de cette machine  et il ne l'a pas achetée pour la laisser se recouvrir de poussière dans un coin de garage.

J'ai un souvenir ému de cet équipage, lors d' une journée pluvieuse sur une route du Gers. Il m'a dépassé sans coup férir et a enchaîné avec virtuosité les virages au revêtement glissant, comme s'il avait entre les mains une moto basique à 5000 euros. J'ai su également qu'il avait tourné sur le circuit de Pau-Arnos et, enfin, j'ai  la chance, régulièrement de voir sa magnifique moto chez mon concessionnaire.

Près de vingt ans après sa sortie, elle me fait toujours autant d’effet par sa ligne toujours d’actualité et par sa qualité de fabrication exceptionnelle, jusque dans le moindre détail.

 

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

Honda NR 750 Moto Journal 7 novembre 1991

 

 

Après quelques recherches dans mes « archives » Moto Journal, j’ai pu vérifier que la NR 750 avait effectivement participé aux  24 heures du Mans en 1987.

Elle n’avait pas terminé la course mais quelques journalistes avaient pu l’essayer, une semaine plus tard, les veinards !

D’ailleurs, à l’époque, il paraissait entendu que ce moteur n’allait pas tarder à arriver , d’abord en compétition en remplacement de la Honda RVF 750 qui venait juste de remporter les 24 heures du Mans, ensuite sur le marché.

Prédiction qui n’aura pas de suite concrète….

Comme pour la NR 750, ce qui avait frappé l’essayeur de Moto Journal, c’était la souplesse du moteur, les montées en régime « d’une régularité sidérante », de 4500 tr/mn à 15000 tr/mn.

La conclusion était que Honda maîtrisait pleinement cette technologie, ce qui n’était pas gagné d’avance quand on connait les énormes difficultés rencontrées lors du retour en compétition de la NR 500.

Une sacrée prouesse des ingénieurs et techniciens ayant œuvré sur ce projet un peu fou.

 

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987

Honda NR 750 Moto Journal 30 avril 1987