Ducati Pantah: la Ducati de la nouvelle génération

 A la fin des années 70, Ducati, c'étaient ces gros V-twin au fort caractère. La Pantah annonçait une nouvelle génération de motos.

Moto Journal 10 avril 1980

 D'emblée, l'essayeur annonçait la couleur: ce nouveau moteur était une réussite.

Rempli à tous les régimes, il permettait de rouler à un très bon rythme sans forcer et la Kawasaki 500 qui lui était opposée avait parfois du mal à suivre. Il fallait pour cela que son pilote "tricote" du sélecteur pour rester dans les hauts régimes. Au guidon de la Pantah, tout semblait facile. 

Avec son gros réservoir et sa faible consommation, elle aurait pu jouer les routières.... mais elle restait une Ducati. Rayon de braquage insuffisant, raideur des suspensions, empattement long et chasse importante occasionnait une raideur dans les passages d'épingles.

 Bref, le journaliste indiquait qu'elle nécessitait de la précision dans le pilotage et ne supportait pas l'improvisation.

Ouf! Ont dû se dire les Ducatistes purs et durs, ils ne l'ont pas transformée en japonaise!

Il y a plus de trente ans, la marque italienne ne savait (ou ne voulait?) pas produire des motos routières.

La sportivité , le caractère étaient une marque de fabrique bien ancrée et je réalise qu'elle n'en ait jamais vraiment sorti, même lorsqu'elle a présenté des modèles plus routiers.

Pour ma part, j'ai souvent regretté que ce fabuleux moteur de la Pantah ne soit pas associé à une partie cycle moins exclusive, avec une géométrie de cadre plus routière,des suspensions plus douces, une position de conduite confortable. 

Car je reconnais qu'elle m'avait bien plu, cette petite Ducati, lors de sa sortie avec ce V-twin plein de ressources, qui fit d'ailleurs le bonheur des pistards de l'époque.

En définitive, c'est peut-être une bonne chose, cela permet d'avoir de la variété dans la gamme des motos proposées à l'acheteur potentiel. Chacun peut ainsi trouver son bonheur sur deux roues en fonction de ses aspirations. 

Dans cet essai, comme il était de coutume à l'époque, une longue partie était consacrée à la mécanique avec des photos détaillées et les bonnes explications qui les accompagnait. Ducati était à priori parti d'une feuille blanche pour concevoir cette moto et la mécanique respirait la modernité.

 

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980

 

Moto Journal 10 avril 1980