Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Midual, l'autre moto française - Olivier Midy dans le Moto Journal du 7 mai 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le Moto Journal du 7 mai 2015, il y a un court article consacré à Olivier Midy, le père de la Midual.

Il a mis en lumière ce que j’avais ressenti, c'est-à-dire une obstination sans faille d’un homme qui a cru jusqu’au bout à son projet, et qui a su s’adapter aux circonstances.

Ce furent d’abord 15 000 heures à dessiner, avec son frère, sur l’ordinateur, la première Midual, présentée en 1999 au salon de la moto de Paris.

Puis, devant la frilosité des investisseurs, peut-être refroidis par l’expérience malheureuse de Voxan, il fut décidé de poursuivre l’aventure, seuls.

Et, sept ans plus tard, le moteur à l’architecture si originale, se fit entendre sur le banc d’essais. J’imagine l’émotion qui a envahi la petite équipe chargée du projet.

C’est à ce moment là qu’Olivier Midy a accepté de changer son fusil d’épaule, prenant conscience qu’il lui sera impossible de produire en grand nombre cette moto. Ce fut alors le choix de l’élitisme, du luxe à la française. Ce choix parait judicieux, vu qu’il a permis de trouver des financements, même si cela peut chagriner le motard lambda, que je suis, sachant que cette moto restera du domaine du rêve. Ce n’est pas demain, ni même après-demain que je pourrai aller faire l’essai de ce joyau sur deux roues !

Les chiffres mentionnés dans l’article donnent le tournis : 7000 heures de travail pour la conception de ce magnifique châssis en aluminium, 1500 heures pour le radiateur de refroidissement et son intégration parfaite.

Il est vérifié depuis des années que les riches sont de plus en plus riches, malgré la crise que l’on nous sert à toutes les sauces, et cela se confirme ; vingt commandes fermes ont déjà été prises.

Je croise les doigts pour que cette mécanique apparemment bien huilée ne se grippe pas. Mais après 21 ans de persévérance, je me dis qu’Olivier Midy ne va pas s’arrêter en si bon chemin. J’attends avec impatience l’ouverture de l’usine dans les environs d’Angers et le début de la fabrication de ce modèle d’exception en 2016.