Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Honda 650 NTV Revere

Les articles de Moto Journal qui ont ma préférence, ce sont ceux dans lesquels l'essai de la moto est un prétexte à voyager.

 

En juillet 1988, c'est Paul Salvaire, dit Paulo les Bretelles si je me souviens bien, qui partit avec un groupe de motards encadré par Edelweiss Bike Travels, un organisateur de voyages à l'affut de destinations nouvelles. Nous sommes alors plus d'un an avant la chute du mur de Berlin, mais l'on assiste alors à une amorce d'ouverture de l'URSS au tourisme.

L'essai m'attirait doublement, d'une part parce que je voyais dans cette moto la suite logique de ma 500 VTE et aussi parce que je rêvais toujours d'horizons nouveaux, sept ans après avoir commencé à voyager au guidon de mes motos successives.

La pauvre Honda ne fut pas à la fête. Moto d'essai à  priori un peu malmenée par la presse, elle rejoignit Vienne dare-dare par l'autoroute, avant de retrouver ses compagnes de voyage.

Autant le voyage dans les pays de l'est me passionna, autant je fus déçu par la moto. Position de conduite inconfortable, amortisseur de mauvaise qualité, pneus surdimensionnés.

Bref, cette moto semblait avoir le cul entre deux chaises. Le journaliste avait trouvé l'explication. Cette moto était directement dérivée de la Honda 650 Bros, une moto sportive, à  transmission par chaîne et, semble-t-il, l'adoption d'un cardan n'avait pas suffit à la transformer en grande routière.

En conclusion, je me contentais de ne retenir de cet essai qu'un beau voyage et aussi que, pour ma prochaine moto, je devais aller voir ailleurs.

Quelque semaines plus tard, j'eus l'occasion d'en essayer une. Boîte de vitesses dure, première très (trop) longue, amortisseur peu rigoureux, mise sur l'angle difficile due à la largeur excessive du pneu arrière, position de conduite trop ramassée. Seuls le moteur et le freinage recueillaient mon assentiment, et je retrouvais avec grand plaisir ma Honda 500 VTE beaucoup plus homogène.

Il faudra attendre quelques années pour que Honda revoit sa copie avec la Deauville 650, conçue sur la même base mécanique, mais avec une orientation tourisme totale. Et, là, la réussite fut au rendez-vous. Comme quoi, on apprend toujours de ses erreurs.

 

 

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988

 

Moto Journal 13 juillet 1988