Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Yamaha Ténéré, la fille du désert - Les premiers essais presse

 

 

 

 

Mai 2019. La presse moto est invitée dans la région de Tortosa, en Espagne, pour enfin essayer cette arlésienne au doux nom de Ténéré 700. En ma qualité d'adepte des trails depuis 1990, je me précipite sur les compte-rendus.

Moto Net titre "Yamaha décroche la dune". On apprend que Eric de Seynes est à l'origine du retard important pris. C'est lui qui a demandé aux ingénieurs et techniciens de revoir leur copie car il trouvait que, initialement, la moto ne s'éloignait pas suffisamment de la Tracer 700. La hauteur de selle importante est relevée par l'essayeur (875 mm).En outre, elle offre un confort relatif. Les qualités du moteur sont mises en avant: "souplesse, vigueur et sobriété ". Je note avec plaisir "une connexion entre l'accélérateur et la roue arrière extrêmement fine et facile à gérer". J'en déduis que le moteur a été retravaillé et est plus doux dans son fonctionnement. Le bicylindre est également très vif dans la deuxième partie du compte-tours; Seul bémol, des vibrations à partir de 5500 tours/minute. Comme on pouvait s'y attendre, la moto révèle de belles capacités en tout-terrain et cela ne se fait pas au détriment des qualités sur route. Freinage à la hauteur. Le bilan qu'en tire Moto net est très positif. La machine est bien née.

 

Moto Services a également été séduit par cette Ténéré 700. Malgré une selle ferme, le journaliste n'a pas eu de douleur particulière tout au long des 350 km parcourus. Il est précisé que "Yamaha a quelque peu modifié le moteur pour mieux coller à la philosophie trail, en retravaillant l’admission d’air, la ligne déchappement et l’injection notamment". L'essayeur note que cemoteur a deux visages, docile en bas et rageur en haut, bref il offre une belle polyvalence. La remarque sur sa douceur jusqu'à 4000 tours/minute m'intéresse  car je suis très sensible aux moteurs "bien élevés", qui me facilitent le pilotage. De même, "l’excellente connexion entre la poignée et les papillons"  relevée par le journaliste me fait dire que ce bicylindre pourrait très bien me convenir. Cela me donne envie de l'essayer prochainement.  

 

 

Au tour du Repaire des Motards.   "Les rapports s’enchaînent avec précision et le bloc CP2 affiche une grande souplesse à bas et moyens régimes, acceptant même de cruiser en sixième dès 2000 tr/mn". Cela confirme mes  impressions après la lecture des premiers essais, ce moteur offre une polyvalence bienvenue que je n'ai pas trouvée sur la KTM 790 Adventure dont j'ai pris le guidon le mois dernier . L'essayeur loue les qualités routières de la moto qui, sur des routes sinueuses absorbe les imperfections du revêtement dégradé. Je reconnais là les caractéristiques des trails qui savent faire la différence quand la route se fait moins accueillante. Les 200 mm de débattements de la Yamaha montrent qu'ils sont utiles même en dehors d'une utilisation tout-terrain.

 

 

Je sais que les essais presse entièrement encadrés par les constructeurs ont tendance à donner des conclusions plutôt positives de la part des journalistes et c'est pour cela que j'attends toujours les essais suivants qui durent souvent plus longtemps et dans des conditions moins idylliques.