Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Yamaha Ténéré, la fille du désert - Yamaha XTZ Super Ténéré 750

 

 

1989. Pour faire face à l'Africa Twin du grand rival, Yamaha sort la grosse artillerie en présentant cette nouvelle moto qui reprend le nom mythique de la Ténéré. 750 cm3, 70 chevaux, 226 kg tous pleins faits. Imposant, tout cela! 

Pour ma part, je commence à trouver que ces trails ont peut-être pris un peu trop d'embonpoint.

 

 

Moto Journal publie un essai de cette nouveauté en compagnie de l'Africa Twin 650 arrivée l'année précédente et d'un essayeur de luxe, j'ai nommé Jean-Claude Olivier lui-même. Inimaginable aujourd'hui de voir le patron de Yamaha France en train de participer à un tel comparatif au guidon de la principale rivale!

Le bilan est excellent. La moto est bien née, avec en premier lieu un excellent moteur. Mais, dans la conclusion, on sent la réserve du journaliste face à l'évolution des trails: "Pourquoi une telle hauteur de selle qui va très nettement déplaire aux petits gabarits? pourquoi 25 et 26 litres d'essence alors que 20 pourraient suffire? Pourquoi accuser plus de 220 kg sur la balance alors qu'avec 20 de moins on changerait carrément et avantageusement de registre?"

 

 

 Dans les années qui suivent, Yamaha a la chance d'avoir un pilote exceptionnel dans son équipe. Au guidon de sa Super Ténéré, il triomphera six fois dans le Paris Dakar. Une performance inégalée à ce jour.