Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Moto Guzzi V85 TT, le trail à l'italienne - L'essai de Moto Net

 

 

 

L'essai de Moto Net confirme que Moto Guzzi a changé d'ère. "La sélection s’avère douce, précise, et l’embrayage fait parfaitement oublier qu’il s’agit d’un monodisque à sec". Terminée la période obligatoire d'acclimatation aux caractéristiques si spécifiques des motos italiennes. Ah, si! Il y a toujours le fameux couple de renversement, bien que réduit, qui fait basculer la moto de droite à gauche à chaque coup d'accélérateur donné au point mort. Je trouverais d'ailleurs dommage qu'il disparaisse car il est la signature du V-twin transalpin.

Le bruit aussi a été réduit, ce qui n'est pas pour me déplaire. Pour moi, un beau bruit se suffit à lui-même sans avoir besoin d'augmenter les décibels.

Le moteur accepte les bas régimes, un bon point, mais l'essayeur trouve qu'il manque un peu de nerf en dessous de 3000 tours/minute. Il se réveille à partir de 3500 tours/minute. Connaissant les goûts immodéré des journalistes pour les moteurs à fort caractère, je me demande si ce n'est pas plutôt une qualité, un moteur doux permettant de rouler sur le filet de gaz et reprenant sans violence. A vérifier par moi-même.

Ce V-twin semble posséder beaucoup de qualités: "La puissance s’exprime de façon linéaire, efficace sans se montrer débordante". Ce sont des caractéristiques qui me parlent.

Au niveau du châssis, Moto Guzzi ne s'est pas loupé. "Précise, rigoureuse, se montrant neutre à la prise et sur l’angle, l’italienne met en confiance au point de limer ses repose-pieds en virage sans éprouver ni crainte, ni frustration". C'est un sans-faute!

Excellente surprise également, Moto Guzzi a soigné les suspensions, même si l'essayeur aurait souhaité une fourche plus ferme. Pour les motards qui ont un rythme tranquille, il se peut que cette orientation vers une fourche confortable plaise.

Mention très bien pour le freinage progressif et puissant.

Bien sûr, il y a eu l'inévitable partie tout chemin dans l'essai concocté par Moto Guzzi. La moto s'y révèle correcte, mais il convient de ne pas oublier le poids de 229 kilos. De toute façon, je vois mal la très grande majorité des possesseurs de cette machine s'aventurer en tout-terrain avec.

Cette V85 TT est assurément une réussite. D'ailleurs, ce soir, un de mes lecteurs m'a écrit pour me dire que les 45 kilomètres qu'il a parcourus au guidon de cette moto ont suffi pour le convaincre. Il a signé le bon de commande. Je pense que Moto Guzzi va, avec cette moto, sortir du cercle fermé des passionnés de la marque.