Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Honda Transalp: naissance d'un mythe - Comparatif avec la Cagiva 750 Eléfant et la BMW 80 GS

 

En tout cas, cette moto suscitait l’intérêt au point que quelques semaines plus tard ; moto Journal la comparait à deux autres motos, celle qui avait initié le genre, la BMW 80 GS et la petite dernière, une Italienne, la Cagiva 750 Eléfant.

Le handicap en puissance et en cylindrée pouvait inquiéter l’adepte de la Transalp que j’étais en train de devenir, mais le tableau des performances révéla que, malgré son moteur tout en discrétion, le V-twin Honda soutenait la comparaison, la tête haute. Reprises en 5 ième meilleures que celles la BMW et guère éloignées de celles de la Cagiva, accélérations et vitesse de pointe similaires.

En outre, bonne nouvelle, la consommation fut plus raisonnable après un réglage de carburation ( auparavant trop riche). Une moyenne de 5,7 litres fut relevée au cours de cet essai.

Ce qui était vraiment étonnant, c'était l'avis émis sur le freinage de la Transalp. " L’étrier à piston jumelés de la Honda met tout le monde d’accord : puissance, endurance et agrément sont là, comme à l’accoutumée sur les trails Honda.
Bon mordant de départ, facile à doser, le disque avant n’avoue ses limites que dans les derniers retranchements".

 Six ans plus tard, quand je prendrai possession de ma première Transalp, ce n'est pas la qualité du freinage qui me sautera aux yeux, même si le progrès, en comparaison avec ma 750 XLV, était flagrant malgré tout.


Enfin, le prix ( 35 335 francs soit 5386 euros), inférieur de 10 000 francs (1524 euros) à celui dela BMW et de 6900 francs (1051 euros à celui de la Cagiva, marque encore méconnue, laissait augurer un succès pour la dernière née de la gamme Honda.

 

La relecture des essais de l'époque m'a conforté dans mon sentiment; les articles étaient alors autrement plus complets que ceux que l'on trouve dans la presse actuelle.

D'abord, il y avait du texte et l'information était complète et précise.

En outre, il n'y avait pas cet aspect formaté que je ressens aujourd'hui. Le texte était personnalisé, parfois atypique mais, à travers lui, il y avait matière à rêver. 

Je dois reconnaître que, souvent, les essais actuels me laissent froid et frustré.

 

Le monde évolue .... dans tous les domaines!

 

Un détail qui montre ce changement, les essayeurs remarquaient le "cruel manque de kick sur la Honda"!

 


Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

 

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987



Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

Honda Transalp Moto Journal 23 avril 1987

 

 

Moto Journal du 19 novembre 1987 : le salon de la Moto de Paris fut l’occasion pour Honda de proposer un nouveau coloris bronze que je trouvais assez moche …. Sans savoir que, quelques années plus tard , ma première Transalp d’occasion revêtirait cette robe « très classieuse » comme l’écrivait le journaliste !


Un dérivé de la Transalp était également présent sur le stand du premier constructeur mondial, l’Africa Twin, réplique des NXR qui s’étaient forgées une belle réputation sur les pistes du Paris Dakar. Je dois reconnaître que j’ai bavé devant cette moto, propice au rêve, qui semblait me promettre des voyages lointains en Afrique.