Honda NCX 700 Tourmalet: 25 ans après, l'enfant de la Transalp - La transmission DCT

 

 

 

 

 

 

Comme je l’ai déjà écrit, la boîte DCT me semble particulièrement adaptée à cette moto. Et je lis sur les forums  qu’une proportion non négligeable de motards est intéressée par ce type de transmission.

 Hier au soir, j’ai rendu visite à mon concessionnaire de Tarbes pour remplacer la plaque d’immatriculation taille XXXXL de notre Honda VTR 250 achetée en Espagne par une plus en harmonie avec la finesse de notre petit V-twin.


Peu avant d’arriver, j’ai croisé un motard au guidon d’une Intégra qui « envoyait » fort. "Bigre, il avance, celui-là", me suis-je dit.


Je vois revenir ce motard à la concession et Philippe me propose tout de go d’aller faire un petit tour avec. Une bonne occasion de tester cette transmission DCT.


Les dix petits kilomètres effectués ont été surprenants car j’ai eu l’impression d’avoir un moteur beaucoup plus vif sous les fesses. Pourtant, à part l’habillage, et à quelques détails près, c’est le même véhicule que la NCX 700. J’ai trouvé que ça accélérait fort avec des passages de vitesses très rapides.


Comme sur la VFR 1200, on opte soit pour le mode automatique (avec une position D pour une conduite calme ou S pour plus de vivacité), soit pour le mode manuel où c’est le pilote qui choisit de passer les vitesses avec deux gâchettes très accessibles sur la partie gauche du guidon.

J’ai vu qu’il y aurait même la possibilité d'opter pour un sélecteur au pied pour la NCX 700 munie de la boîte DCT. Pour ma part, ayant goûté à cette boîte sur la 1200 VFR et, hier au soir sur le "scooter" Intégra, je dois dire que j'apprécie particulièrement la commande au guidon qui permet, avec facilité et rapidité de passer les vitesses d'une légère impulsion de l'index (pour monter les rapports) ou du pouce (pour les descendre). Le plaisir est au rendez-vous, et le pied gauche reste bien posé sur le repose-pied, ce qui permet une maîtrise totale de la moto, même en plein virage.


J’ai effectué un démarrage en position S en laissant la moto faire tout le travail et je me suis retrouvé en deux temps trois mouvements à 135 km/h ! Impressionnant car cela se fait dans le silence le plus total.

Contrairement à la VFR 1200, on peut, à tout moment, alors que l'on est en mode automatique décider d'intervenir manuellement en  passant une vitesse au "sélecteur" à main.


Sinon, j’ai retrouvé le même châssis équilibré ainsi que le freinage puissant de la NCX 700.

Bref, ce ne sont que des impressions fugitives mais qui m’ont conforté dans mon sentiment que la boîte DCT a de l’avenir. Outre sa rapidité dans le passage des vitesses, elle laisse au motard le choix de participer, comme sur une moto normale, ou de laisser faire l'automatisme. En fonction des circonstances ou de son humeur, on passera de l'un à l'autre. 


J’aimerais vraiment essayer une NCX 700 DCT sur quelques centaines de kilomètres pour me faire une opinion.

 

 

                                                                      _______

 

J'ai enfin eu l'occasion d'essayer la Honda NCX 700 DCT lors du week-end du 6 mai 2012. Le résultat fut à la hauteur de mes espérances. Cette boîte de nouvelle génération est vraiment au point, très rapide dans le passage des rapports, très douce.

L'avantage, c'est que le conducteur a le choix; il peut opter pour le tout automatique ( en mode calme ou sportif) ou pour le manuel. C'est ce dernier mode qui a recueilli tous mes suffrages car j'aime avant tout participer sur une moto. 

Mais je pense que les utilisateurs citadins pourront se laisser séduire par la boîte automatique tant elle libère l'esprit.

Cette boîte n'a en outre aucune incidence sur la consommation qui s'est révélée aussi peu élevée que sur le modèle à boîte mécanique ( entre 3,39 litres et 3,60 litres aux 100).

Il reste le problème du coût de l'option mais, en définitive, quand on voit le prix des accessoires qui ne servent pas à  grand chose tel qu'un pot d'échappement adaptable....