Honda Africa Twin, la porteuse de rêves. - Essai tout terrain dans Moto Station

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si on  est loin de l'utilisation que je ferais d'une Africa Twin (je la verrais plutôt dans le cadre d'une conduite polyvalente sur les petites routes, qui se transforment parfois en chemins roulants et bien sûr dans des pays étrangers tels que le Maroc où, je suis sûr, elle doit faire merveille sur les pistes), l'essai intensif réalisé par Moto Station a retenu mon attention. 

En plus, les deux modèles ont été testés ce qui m'a conforté sur mon choix, à savoir la boîte DCT. Les remarques du journaliste sont éloquentes : "on ne se pose pas de question, il suffit de tourner la poignée pour rallier le point A au point B... Et le point B, il peut se trouver en haut d'une montée semée de racines humides et de feuilles mortes, ça ne pose aucun problème ! La traction est optimale à la roue arrière".  "La version DCT permet également d'enrouler à bas régime très facilement, dans les parcours lents c'est un plus". Même s'il donne sa préférence à la boîte mécanique, la facilité générée par la boîte DCT recueille mes suffrages. Pour un motard sans bagage technique en tout-terrain, je suis certain que la boîte DCT est un sacré atout.

Malgré un essai vraiment intensif, la moto a donné entière satisfaction au point que le test s'est terminé sur un terrain de cross.

Les conclusions du journaliste?

"Donc on confirme, les racines tout terrain de la CRF 1000 L Africa Twin sont bien présentes ! J'irai même plus loin, pour moi cette Honda est une moto de tout terrain que l'on a adaptée à la route et non l'inverse !"

"Alors, la nouvelle Honda Africa Twin a-t-elle réussi l'examen tout terrain de la station ? Oui, et haut la main !" 

Décidément, elle a beaucoup d'atouts, cette moto. 

Elle n'usurpe vraiment pas son nom.