Honda Africa Twin, la porteuse de rêves. - Comparatif avec la Yamaha Super Ténéré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Moto Station publie un premier essai comparatif avec la Yamaha Super Ténéré. Après les louanges répétées lors de l’essai presse dans un cadre idyllique en Afrique du Sud , cette confrontation dans des conditions plus habituelles est intéressante.

Il en ressort que la Yamaha est une bonne moto, mais aussi que cette Africa Twin a bien des qualités.

Son moteur, notamment, est très apprécié par les journalistes. » Souple, vif, pétillant, réactif, sans à-coup » il reçoit bien des éloges ! Et il est marié à une boîte de vitesses et un embrayage eux aussi excellents.

35 kilos d’écart (mesurés par Moto Station) entre les deux motos, cela confirme que Honda a contenu le poids de sa moto et cela se ressent à la conduite puisqu’il est écrit qu’elle possède « un équilibre rassurant », qu’elle est maniable et permet des demi-tours aisés.

Seule sa plongée au freinage peut en rebuter certains. C’est la contrepartie de débattements de suspensions importants (230 mm à l’avant, 220 à l’arrière pour 190 mm à l’avant et l’arrière pour la Yamaha).

 

Sur autoroute, la Yamaha se révèle impériale et la Honda ne s’en sort pas mal. Elle se rattrape sur route. Il est écrit qu’elle « donne l’impression de chevaucher une moto de plus faible cylindrée », qu’elle « permet d’improviser à chaque instant ».  

En tout-terrain, mais c’était prévisible, elle domine sa rivale.

Bref, le bilan est largement positif.

Christophe Le Mao indique que Moto Station va continuer à étalonner cette Africa Twin dans les jours à suivre. En fait, elle ratisse large, cette moto, et je pense qu’elle va être confrontée à des motos différentes. Elle me rappelle la Transalp à sa sortie qui a fait l’objet de nombreux comparatifs avec des concurrentes d’autres catégories, tant son homogénéité était grande.

Je crois que Honda a tapé dans le mille.