Honda Africa Twin, la porteuse de rêves. - Présentation officielle de la Honda CRF1000L Africa Twin

 

 

 

 

 

24 juillet 2015: Honda France présente officiellement ce nouveau modèle.

 

 

Information Presse

 

Marne-la-Vallée, 24 Juillet 2015 - 9h00

 

Nouvelle Honda CRF1000L Africa Twin 2016

 

 Des détails supplémentaires sur le nouveau trail Honda et sur son nouveau bicylindre en ligne compact de 1000 cm3 qui revendique 70 kW (95 ch) et 98 Nm ;

 

 Un nouveau cadre ultraléger pour garantir des performances de premier ordre en tout-terrain, un confort exemplaire sur route et un comportement agile au quotidien ;

 

 De nouvelles évolutions de la transmission à double embrayage DCT, un freinage ABS déconnectable et un système antipatinage multimode disponible pour une adhérence optimale sur route comme en TT ;

 

 Quatre coloris dont une version tricolore et une version Rally;

 

 

Honda est heureux de dévoiler aujourd'hui quelques détails supplémentaires sur la nouvelle CRF1000L Africa Twin attendue en concession en fin d'année 2015. Tout comme ses illustres aînées, la CRF1000L Africa Twin est équipée pour l'aventure, avec un moteur puissant et une partie-cycle dynamique et capable d'affronter les continents sur route comme en TT.

 

Dès les tout premiers instants du projet de la CRF1000L Africa Twin, une moto a constamment été citée en référence par sa facilité d'utilisation et son efficacité, sur route comme sur les chemins. La XRV750 Africa Twin, puisque c'est d'elle qu'il s'agit, est d'ailleurs toujours citée en exemple, même lorsqu'elle est comparée à la multitude de trails qui existent aujourd'hui.

 

La machine qui porte aujourd'hui son nom ne partage peut-être aucune pièce commune avec elle mais a toutefois pris soin d'hériter des gènes et de l'esprit de ce qui a rendu la XRV750 Africa Twin si performante et si populaire.

 

L'approche "aventurière" a débuté par le moteur qui devait être performant sur piste comme sur piste aussi bien qu'en tourisme à longue distance, sans compter toutes les situations potentielles qui peuvent exister entre ces deux extrêmes.

 

Le bicylindre en ligne de 1000 cm3 profite en grande partie de l'expérience acquise par Honda en tout-terrain avec ses CRF250R et 450R engagées en compétition. La CRF1000L profite ainsi de la même conception Unicam pour sa culasse 2 x 4 soupapes ultra-compacte tandis que l'arbre à cames allégé fait appel au même matériau que celui de CBR1000RR Fireblade et que deux bougies sont en charge d'allumer le mélange dans chaque chambre de combustion.

 

Omniprésents et répartis de façon linéaire sur toute la plage de régime, la puissance et le couple sont accompagnés d'un grondement de plus en plus sourd et excitant au fur et à mesure que le régime augmente. Le calage à 270° du vilebrequin est synonyme de caractère tout en assurant d'excellentes qualités de traction pour la roue arrière. Enfin, le balancier bi-axial d'équilibrage se charge d'annuler les vibrations.

 

(Intéressant : on note la volonté affichée du constructeur d’avoir un moteur avec un beau bruit. Comme de coutume chez Honda, la linéarité de la puissance est mis en avant ; c’est une marque de fabrique)

 

La compacité du moteur contribue à l'excellente garde au sol de l'Africa Twin, une autre condition sine qua non pour un trail à vocation aventurière, tandis que de nombreuses solutions ingénieuses ont été employées afin d'optimiser les aspects dynamiques aussi bien qu'esthétiques.

 

Intégrée dans le carter d'embrayage, la pompe à eau est ainsi entraînée par l'arbre du balancier d'équilibrage, tout comme la pompe à huile. Autre contribution à la compacité du moteur, la conception de la bâche à huile qui accueille également la pompe sous pression. La boîte de vitesses à 6 rapports avec embrayage utilise le même système de sélection que les CRF250R/450R pour des passages de rapports rapides et sûrs et dispose d'un embrayage anti-dribble.

(La compacité qui apparaissait dans les premières photos est confirmée. Honda a travaillé pour obtenir un moteur le moins encombrant possible)

 

En ce qui concerne la partie-cycle de la nouvelle CRF1000L Africa Twin, 3 paramètres majeurs, tous inspirés XRV750 originelle, ont été inscrits au cahier des charges : les performances en tout-terrain, le confort en utilisation tourisme et l'agilité au quotidien, appréciée par les gros rouleurs comme par les citadins.

 

L'architecture double berceau interrompu du cadre acier offre un équilibre idéal entre stabilité à haute vitesse -même chargé-, capacités sur piste, agilité et robustesse. La centralisation des masses - symbolisée notamment par le positionnement de la batterie derrière la culasse - participe à la faible hauteur du centre de gravité.

 

Totalement réglable, la fourche inversée Showa à grands débattements est équipée de deux étriers 4 pistons Nissin à montage radial, lesquels coiffent des disques "dentelles" flottants de ø 310 mm. À l'arrière, le monoamortisseur Showa dispose d'un réglage hydraulique de la précharge.

 

Tout comme la CRF450R Rally, la CRF1000L Africa Twin fait appel à des jantes rayonnées de 21 pouces AV et 18 pouces AR, respectivement chaussées d'enveloppes 90/90-21 et 150/70-18. La hauteur de selle peut être ajustée à 850 ou 870 mm selon les besoins.

 

Respectant sa vocation "d'aventurière sans limite", l'Africa Twin hérite d'un habillage minimaliste qui adopte une forme esthétiquement dynamique et légère tout en assurant au pilote un bon niveau de protection. L'éclairage avant à double optique  reprend la signature de la génération des XRV alors que le réservoir de 18,8 litres, associé à l'efficacité énergétique du moteur, autorise une autonomie de plus de 400 km.

 

Pour s'assurer que l'ensemble des dispositifs électroniques soit pleinement efficace dans toutes les conditions, y compris en TT, le système antipatinage HSTC (Honda Selectable Torque Control) propose 3 niveaux d'intervention alors que, parallèlement, le pilote à la possibilité de déconnecter l'ABS sur la roue arrière.

(l’orientation tout-terrain est claire. ABS déconnectable, anti-patinage paramétable)

La nouvelle CRF1000L Africa Twin sera disponible en 4 coloris : CRF Rally, Tricolore, Argent et Noir (+ 300 € pour les coloris Tricolore et Rally)

 

En France, deux versions seront proposées, la version ABS et la version ABS / DCT.

• CRF1000 ABS : 12 999 € CEM

• CRF1000 ABS DCT : 13 999 € CEM Version ABS /  DCT

 

La désormais classique transmission à double embrayage Honda DCT équipe la version ABS / DCT de la CRF1000L Africa Twin et utilise les mêmes carters que la version "manuelle". En d’autres termes, la version DCT n'est pas plus large que la CRF1000L à boîte de vitesses conventionnelle.

(Gros progrès avec une transmission DCT qui n’est pas plus large)

Le système DCT proposera le mode manuel standard -qui permet à l'utilisateur de passer les rapports grâce à une commande située au guidon gauche-, en plus de 2 modes automatiques. Le mode D offre le meilleur rapport entre confort de roulage et consommation alors que le mode S - dont la programmation a été revue pour davantage de performances- propose le choix entre 3 sous-cartographies : S1, S2 et S3.

(Intéressant, Honda multiplie les possibilités de paramétrage de la boîte DCT)

Bien évidemment, le DCT présent sur l'Africa Twin est parfaitement capable de fonctionner en condition "Aventure" avec des capacités tout-terrain optimisée par la présence d'une commande spécifique "G" disposée sur la droite de l'instrumentation.

 

Actionner ce bouton sur n'importe quel mode permet d'optimiser la traction et le contrôle de la machine -facteurs importants en TT- en limitant le patinage de l'embrayage lors des changements de rapports.

 

Parmi les autres évolutions apportées à cette nouvelle génération de DCT, on notera l'adoption un détecteur d'inclinaison qui conditionne les changements de rapports à l'angle de la machine afin de conserver un contrôle optimal dans toutes les conditions de pilotage.

(Une commande supplémentaire et un détecteur d’inclinaison pour une utilisation optimale en tout-terrain, cela démontre que Honda poursuit dans la voie du DCT qui promet d’étonner encore une fois. C’est quand même sacrément courageux de proposer une telle transmission sur un modèle à l’orientation tout-terrain affirmée. Je sens que certains amateurs de piste vont être bluffés par cette transmission)   

 

 • Les systèmes HSTC et ABS ne sont pas disponibles sur la version standard.

Ils font partie de l'équipement d'origine sur les versions ABS et DCT.

 

On ne connait toujours pas les débattements de suspensions, mais vu le comportement des deux modèles en action sur le film, il est clair qu’ils sont importants et adaptés à une utilisation tout-terrain.

Elle me tape dans l’œil, cette moto et elle me fait rêver. Comme avait su le faire, à l’époque, l’Africa Twin première génération en 1988. Après l’avoir détaillée, j’ai envie de ressortir mes cartes Michelin, pas celles des pays européens, plutôt celles concernant des contrées plus au sud …..