Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Honda Africa Twin CRF 1100 L, l'aventure continue - L'essai de Moto Services

 

 

 

Au tour de Moto Services de nous donner son point de vue sur la dernière née de Honda. Il est rappelé en préambule que près de 90 000 Africa Twin ont été vendues en quatre années de commercialisation( dont la moitié en Europe) , ce qui est un beau résultat commercial. On comprend que le premier constructeur mondial chouchoute ce modèle.

Premier constat du journaliste, une qualité de fabrication exemplaire.

Comme précédemment, le terme de tapis volant est utilisé pour qualifier le comportement des suspensions pilotées Showa qui semblent effacer les irrégularités de la chaussée.

La bulle réglable de l’Adventure Sports protège bien mais peut déformer la vision.

Le nouveau moteur est apprécié pour sa disponibilité à bas régime (« réponse plus franche à l’ouverture des gaz ») et une puissance certaine après 6000 tours/minute (pas le plus intéressant pour moi). Le journaliste a aimé le son du bicylindre  ainsi que la très bonne connexion à la poignée de gaz.

Il relève les progrès réalisés par la boîte DCT qui lui paraît pouvoir désormais convenir à toutes les catégories de conducteurs.

 

Suit un chapitre sur les assistances électroniques que j’ai passé rapidement. J’en ai juste retenu que l’on pouvait passer du temps assis sur sa moto, dans son garage, à programmer sa moto pendant que les copains étaient déjà en train de rouler ! La photo du commodo gauche m’a presque fait peur. Il y a des boutons partout ! Je suppose qu’une fois passés les premiers instants d’hésitation, on doit trouver ses marques.

Bon freinage, presque trop brusque à l’attaque compte tenu des grands débattements de fourche.

Une absente de marque, même sur l’Adventure Sports suréquipée, la béquille centrale. C’est un peu mesquin, Monsieur Honda !

La tenue de route est qualifiée d’exemplaire et elle s’accompagne d’une belle agilité.

L’essayeur donne sa préférence aux suspensions pilotées en notant qu’elles permettent de conserver l’assiette de la moto.

En tout terrain, la position debout est excellente avec une finesse appréciable et au guidon haut.

Pour finir, le duo a été testé avec succès sur l’Adventure Sports, avec plus de réserve pour la Standard.

 

Très bonne conclusion de Moto Services qui qualifie la nouvelle Africa Twin d’ « exemple d’équilibre ».

Quant à moi, après la lecture de ces trois essais, je n’ai qu’une envie : me mettre au guidon de cette belle machine !