Sortie de mon premier roman : L’araignée et les volets de bois

Carnet de piste d'Alex - Premiers essais sur le circuit de Nogaro

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10 mars 2017. Nogaro est si près de Pau qu'une simple demi-journée de repos ce vendredi matin me permet d'assister brièvement aux premiers pas d'Alex sur sa nouvelle monture. De plus, le soleil est annoncé. Alors, pas d'hésitation, j'enfourche ma brave Transalp pour 80 petits kilomètres.

8H30: les deux Suzuki, celle d'Alain Cottard et celle d'Alex m'attendent dans le box. Compactes, on pourrait les prendre pour des 600. Et le bleu leur va très bien.





Elles sont à l'état brut. Celle d'Alex vient tout juste d'être équipée d'un pot Arrow en remplacement de la "marmite" d'origine d'une rare laideur. Sa silhouette s'en trouve avantageusement affinée.




Hier, la journée a malheureusement été endeuillée par la mort d'Anthony Delhalle, multiple champion du monde d'endurance, suite à une chute au virage de la ferme.

Je n'assiste qu'à deux séances d'essais d'Alex, mais cela me suffit pour me rendre compte que cette Suzuki semble bien née. Son moteur respire vraiment bien, malgré une démultiplication d'origine inadaptée au circuit.

Par contre, elle remue pas mal à la sortie du virage précédant la ligne droite. Suspensions? Amortisseur de direction? J'écoute Alex qui analyse le phénomène à son retour.

Je le questionne sur la puissance de la moto. Il ne semble pas plus impressionné que cela, le passage de la CB 500 à la 600 lui avait semblé être une marche ô combien plus importante. En tout cas, il a conservé son style coulé que j'aime tant; j'ai ce sentiment qu'il ne force jamais sa moto.

Je trouve le  bruit de la Suzuki très discret.

La moto bleue n'est pas la seule a faire ses premiers pas. Il y a aussi la nouvelle Honda dans sa livrée rouge.





Sur la piste, il  y a aussi les Yamaha du GMT reconnaissables au bruit caractéristique du moteur (j'adore!) .... et au rythme que lui imposent les pilotes, les seuls sous les 1.30; ça commence à aller très vite!




Midi, il est temps pour moi de retourner travailler. Dans trois semaines, c'est la première course de la saison. J'ai l'impression qu'Alex (et son père) ne vont pas s'ennuyer pour préparer au mieux cette Suzuki.

Vivement Lédenon!